Entry  About  Search  Log In  help (navigation)
Publication
     
     
     
printable version
 

Thomas Boylston Adams to the States General

2 Nov. 1795

Hauts et Puissans Seigneurs. La Haye 2d: Novembre 1795

Le Soussigné Charge d’Affaires des Etats Unis d’Amérique a l’honneur de representer qu’un homme nommé Charles Cowing, Citoyen des Dits Etats Unis d’Amerique, est, depuis un tems considérable publiquement imprisonné dans la ville de Flessingue en Zélande, par ordre du Maire & de la Municipalité de la dite ville. Que le dit Charles Cowing dans le tems qu’il y aborda, étoit Mâitre & Propriétaire d’un petit bâtiment, qu’il avoit acheté en Angleterre, lequel bâtiment fut saisi et est encore retenu par ordre des susdits Maire & Municipalité de Flessingue.

Le Soussigné a en outre l’honneur de représenter à Leurs Hautes Puissances, que le susdit Charles Cowing fut examiné par Joshua Barney, citoyen des Etats-Unis d’Amérique, aujourd’hui Capitaine de Haut Bord au service de la République Française, & cela officiellement, par ordre de l’Amiral François; que dans cette examen le dit Cowing produisit un Certificat, qui le declaroit Citoyen des Etats Unis d’Amérique signé du Maire de Londres, et de Joshua Johnson Consul des dits Etats Unis á Londres; qu’il produisit aussi un Contrat de vente, portant qu’il avoit acheté le dit bâtiment; qu’il produisit encore ses articles de Navigation (Shipping Articles) ou le dit bâtiment est réconnu être sa propriété; qu’il parut de plus que son Equipage étoit composé d’Américains, excepté un seul-homme, et que tous ces papiers furent remis au Maire de la ville de Flessingue par le susdit Joshua Barney.

Le Sousssigné a de plus l’honneur de représenter, que le dit Charles Cowing ne fut ordinairement imprisonné, & n’est encore détenu, que sur le simple soupçon d’étre un Espion, employé par les ennémis de cette Republique dans des vues hostiles.

Le Soussigné fondant sa reclamation en faveur du dit Charles Cowing sur le Traité d’Amitié & de Commerce, subsistant entre Leur Hautes Puissances, et les Etats Unis d’Amérique, et notament sur l’article huitiéme du dit Traité, espere que Leurs Hautes Puissances donneront ordre, pour qu’un prompt examen & procédure soient institués à l’égard du dit Charles Cowing dans les formes légales & ordinaires de la justice, à telle fin que, si les soupçons conçus et entretenus contre le dit Charles Cowing étoient trouvés malfondés & dépourvus de témoignages legitimes, le dit Cowing soit immediatement rétabli dans sa Liberté & propriété, ou qu’autrement, s’il étoit convaincu d’avoir violé par sa conduite les loix du pays, il fût punissable selon ces Loix.

Thomas B Adams.

LbC (The Hague, Netherlands, The Hague Algemeen Rijksarchief); internal address: “A Leurs Hautes Puissances les Etats Généraux des Pays Bas Unis.”

This early access document should not be cited in formal research.
Please report any errors or problems you notice in documents.